BuzzInterview

Nafi Diakhaté, l’amazone Sénégalaise qui veut révolutionner l’écosystème digital Africain

A 25 ans, Nafi Diakhaté, est CEO et co-founder de l’agence de communication digitale Digismile basée à Dakar. Jeune femme très cultivée et au parcours atypique, celle qui se définit comme une « Digital Trotter » a une clairvoyance certaine des défis de l’écosystème numérique Africain. Pour se tourner vers la communication digitale, sa passion, Nafi Diakhaté prend le risque d’abandonner ses études de spécialisation en Systèmes distribués, Gestion de données et Génie Logiciel. Véritable boîte à idées, son entreprise Digismile veut rendre digitalement visibles, les petites entreprises locales sans toutefois écarter celles étrangères. Découvrez le parcours exceptionnel d’une « Digitale Native » hors pair. Magazine In Afrik : Qu’est-ce qui fait la particularité de votre parcours professionnel ?...

L’entrepreneur Sénégalais Djibril Bokoum, le black Panther des Enfants Talibés

A 16 ans, alors que les adolescents de son âge profitent de la vie, Djibril Bokoum se donne pour ambition de changer la condition des enfants talibés de son pays, au point de créer en 2009, l’association « aidons les talibés. » Il veut mettre fin à la mendicité des enfants talibés en promouvant leurs droits. Ouvert d’esprit et déterminé, il crée en parallèle à son engagement social, une agence de communication marketing et événementielle qui se démarque par sa créativité et son sens de l’innovation. Interview ! Magazine In Afrik : En dehors de votre engagement social, quelle expérience professionnelle faites-vous actuellement ? Djibril Bokoum : Avant l’obtention de mon diplôme, je vendais des poulets dans des restaurants, histoire de pouvoir subvenir à mes besoins. Plus tard, j’ai eu à tra...

Tanko Timati, la marque de tomate, made in Togo, à la conquête de toute  l’Afrique

Ismaël Mamoudou Tanko, 33 ans, est le Directeur général de l’entreprise  Tanko Timati qui commercialise les produits de la marque Tanko Timati. Titulaire d’un Master en accompagnement à la création d’entreprise et d’une maîtrise en gestion, sa passion pour l’entrepreneuriat commence, avec la vente de papiers-mouchoirs, depuis ses années collège. Au fil des années, il s’essaie à plusieurs entreprises avec des résultats mitigés, avant de se laisser saisir par le désespoir des paysans, en quête d’un moyen de conservation de leurs tomates. Aujourd’hui, Ismaël Tanko ambitionne d’imposer Tanko Timati sur le marché de l’agrobusiness africain. Magazine In Afrik : Pourquoi avoir décidé de mettre un terme à vos différentes expériences professionnelles ? Ismaël Tanko : C’est simplement parce que aujo...

Sandra Idossou, la militante éco-citoyenne qui s’active pour « un Bénin sans sachet » plastique

Consultante en qualité de service, Sandra Idossou travaille à faire du Bénin, un pays sans sachet plastique. Votée et promulguée en bonne partie grâce à son militantisme avéré, la loi sur l’utilisation des sachets plastiques au Bénin lui confère désormais un cadre légal, pour mieux sensibiliser toutes les couches sociales sur les nuisances de ce contenant non biodégradable. Cela lui vaut une reconnaissance du Ministre du cadre de vie, l’encourageant à aller plus loin dans son combat. Magazine In Afrik : Depuis de nombreuses années que le sachet en plastique non biodégradable fait des dégâts au Bénin, pourquoi n’avoir attendu que maintenant pour entamer une lutte contre son usage ? Sandra Idossou : Il faut remarquer que, avant cela, je ne vivais pas [au Bénin]. Je suis rentrée en juillet et...

Nino Njopkou, l’illuminé camerounais qui a très tôt misé sur le e-commerce en Afrique

Dans les années 2000 où très peu de gens pouvaient croire à la transformation numérique de l’Afrique à venir, Nino Njopkou délaisse son statut d’employé pourtant bien rémunéré pour se lancer dans l’aventure qui a vu naître le site de petites annonces Kerawa.com [nom d’un petit village au Nord du Cameroun]. Diplômé de l’Ecole Centrale Paris, il a su importer les « success model » Européens sur sa terre natale, le Cameroun. Pour y parvenir, Nino Njopkou optimise ses connaissances antérieures, repousse loin ses limites et se hisse aujourd’hui au rang des pionniers du e-commerce en Afrique. Entretien ! Magazine Inafrik : Quel est votre parcours professionnel ? Nino Njopkou : J’ai fait mes classes au Cameroun jusqu’à mon baccalauréat C, puis je me suis envolé au Maroc faire me...

Interview exclusif avec Benjamin OMBE, le jeune Camerounais, Promoteur de la plateforme  CACAO INFO,  nominé et distingué par l’ONU

C’est dans le café d’un Hôtel 4 étoiles  à Douala que nous rencontrons  ce jeune homme atypique. Précoce. Intelligent.  Titulaire d’une Licence professionnelle en Cyber-­journalisme obtenue à l’Ecole Supérieure des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (ESSTIC) en 2014,  doté d’une riche expérience en communication web, Benjamin OMBE allie ces deux compétences pour lancer « Cacao Info ». Votre plateforme CACAO INFO vient d’être nominée comme « meilleure solution digitale au Cameroun dans la catégorie mobilisation gouvernementale et engagement citoyen » pour le prix du sommet mondial des Nations-Unis. Comment comprendre cette distinction ? Le prix du sommet mondial des Nations-Unis est une initiative de l’ONU dans le cadre du Sommet mondial des Nations Unies sur la ...

Damana Pickass: «Une réconciliation en Côte-d’Ivoire sans la France serait une escroquerie morale, Soro le sait» (interview)

«Je ne négocierai jamais mon retour au pays» in Le Nouveau Courrier En exil au Ghana depuis la crise postélectorale, Damana Adia Picas rompt sont long silence et prend la parole pour donner sa vision de l’évolution de l’actualité ivoirienne. Paroles fortes d’un leader qui a le cœur et la tête pleins. Il y a longtemps que vous vous êtes muré dans un long silence. Comment se porte Damana Adia Picas ? DAMANA Adia Picas (DAP): Je me porte très bien tant sur le plan moral, spirituel, que physique. Pour le reste on regarde et on écoute. Vous êtes encore pour longtemps en exil ? DAP : Oui aussi longtemps que nécessaire, je serai en exil dans cette posture difficile. Pourquoi vous ne négociez pas votre retour au pays comme tant d’autres ? DAP : Je ne le ferai pas. Parce que c’est indécent. Mais vo...

INTERVIEW: Damana A Pickass denonce SORO Guillaume, ADO et consorts puis fait des mises au point clairs dans le Nouveau Courrier

Damana Picas : « Je ne négocierai jamais mon retour au pays »   Journaliste : En exil au Ghana depuis la crise postélectorale, Damana Adia Picas rompt pour la première fois de silence et prend la parole pour donner sa vision de l’évolution de l’actualité ivoirienne.  Paroles fortes d’un jeune leader qui a le cœur et la tête pleins.  Journaliste : Il y a longtemps que vous vous êtes muré dans un long silence. Comment se porte Damana Adia Picas ? DAMANA Adia Picas (DAP) : Je me porte très bien tant sur le plan moral, spirituel, que physique. Pour le reste on regarde et on écoute.  Journaliste : Vous êtes encore pour longtemps en exil ? DAP : Oui aussi longtemps que nécessaire, je serai en exil dans cette posture difficile.  Journaliste : Pourquoi vous ne négociez pas votre retour au pays com...

Lionel Zinsou: «La croissance est beaucoup plus domestique que les gens ne le croient»

Les pays africains se sont historiquement basés sur des modèles de développement importés. Peut-on dire que ces tendances se sont inversées avec des modèles de développement basés sur les réalités locales?   Oui, tout à fait. On n’a jamais vu d’expérience de développement et de forte croissance sur des modèles importés. Le cas le plus catastrophique est certainement la situation des pays qui ont essayé de se développer sur le modèle soviétique. Il y en a plusieurs durant la guerre froide. Ce sont à coup sûr les modèles les plus éloignés des réalités africaines notamment. L’idée, en vogue de la période 1917à la guerre, d’amorcer le développement par des industries lourdes puis par des industries de biens intermédiaires et, pour finir, sur des industries légères, a montré ses limites sur le ...

L’Afrique réinvente Amazon et Le bon coin par Afrimalin, une interview de Espoir DOSSAH

L’Afrique en marche, se penche aujourd’hui sur un site de vente en ligne, Afrimalin, qui popularise dans 8 pays d’Afrique la vente en ligne. Afrimalin est ce que l’on appelle une « market place », une place de marché et le site a réussi à professionnaliser le paiement et la livraison des produits achetés en ligne. « Il y a un vécu des Africains que nous connaissons, c’est que les Africains aiment bien faire du troc sur Facebook, sur les réseaux sociaux. Donc on se base sur ce principe de troc comme Le bon coin pour pouvoir leur faire aimer le commerce en ligne. » Espoir DOSSAH est l’un des dirigeants d’Afrimalin. Présent dans huit pays d’Afrique francophone, ce site propose aux particuliers et aux professionnels, artisans, et commerçants ; de...

Bâtisseur d’Afrique: Interview avec Adrien Bouillot, fondateur de Chalkboard Education.

Imaginer, penser, développer l’accès à l’éducation en Afrique via un service d’e-learning simplifié , accessible à tous, à distance, sur un téléphone normal,  en plus sans connexion, paraît insurmontable, voire impossible. Mais Aujourd’hui Chalkboard Education a réussi à rassurer et donner de l’espoir  aux étudiants, aux professeurs, et aux universités en Afrique. BuzzdAbidjan a rencontré pour vous, Adrien Bouillot, fondateur de Chalkboard Education, un véritable passionné d’Afrique. Un passionné du Ghana. Et surtout un passionné de la Côte d’Ivoire dans le cadre du projet « Les Bâtisseurs d’Afrique ». Bonjour, Adrien, qui se cache derrière ce nom ? Les Ivoiriens, les africains veulent tout savoir sur vous. Bonjour Buzz ...

Fpi- Interview explosive avec Jean Bonin :«Ce n’est pas en disant qu’on est pro Gbagbo qu’on résoudra le chômage des jeunes»

Jean Bonin est le secrétaire général adjoint du front populaire ivoirien, en charge de la communication et du marketing politique. Dans cette interview, il revient sur les conditions de l’échec du parti à l’élection présidentielle de 2015.  Mais  aussi celles des législatives de 2016 où le Fpi a fait un retour timide au parlement. Il dénonce le comportement des dissidents du parti (le camp Sangaré : Ndlr). Persiste et signe que Laurent Gbagbo reste le principal instigateur de la fronde qui fragilise le parti. Il appelle, cependant Sangaré à la raison et l’invite au  prochain congrès du parti.  Vous êtes le secrétaire général adjoint chargé de la communication et du marketing politique du FPI. Comment se porte votre parti  aujourd’hui ? Le Fpi se porte beaucoup mieux aujourd’hui qu’en 2011 ...

  • 1
  • 2

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…