Partager ce Post

Economie & Finance / Politique / StartUp & Business

Cote d’Ivoire : des PME locales mettent en ligne la stratégie « e-gouv »

Cote d’Ivoire : des PME locales mettent en ligne la stratégie « e-gouv »
Le gouvernement ivoirien vient d’engager le processus de dématérialisation des marchés publics, une réforme destinée à améliorer le climat des affaires dans le pays. Le chantier dont la réalisation a été confiée à des PME ivoiriennes vise à réduire les coûts et les délais en matière d’attribution des marchés publics tout en renforçant la transparence des différentes procédures. A travers cette réforme, le gouvernement ivoirien étoffe ainsi son programme d’intégration des nouvelles technologies en matière de gestion administrative.

C’est à des PME locales que le gouvernement ivoirien a eu recours pour conduire le processus de dématérialisation des marchés publics dont les grandes lignes ont été adoptées, mercredi dernier, en conseil des ministres. « Dans la dynamique d’une gestion efficiente des marchés publics, la dématérialisation apparaît comme l’une des réformes majeures susceptibles de répondre aux attentes des différents acteurs intervenant dans les opérations de la commande publique » a indiqué le gouvernement ivoirien. La réforme devrait se traduire par un gain de productivité pour l’économie ivoirienne à travers les nombreux avantages qu’elle offre, notamment la réduction des délais de passation et des coûts des marchés, la célérité dans les échanges de données, le renforcement de la transparence des procédures et une meilleure absorption des crédits budgétaires.

« La mise en œuvre d’un tel projet a nécessité le développement d’une plateforme de dématérialisation en deux phases » a détaillé le porte-parole du gouvernent ivoirien Bruno Koné, à l’issue du conseil hebdomadaire qui se tient sous la présidence du chef de l’Etat Alassane Dramane Ouatarra.

Selon Bruno Koné, c’est à des PME ivoiriennes que le gouvernement a confié la réalisation de cette prestation qui concernera dans un premier temps, la dématérialisation des procédures impliquant les acteurs de l’administration. En janvier 2019, la deuxième phase devrait suivre et concernera les acteurs privés, notamment les opérateurs économiques, impliqués dans la gestion des marchés publics.

Plusieurs départements ministériels sont concernés par la mise en œuvre de cette réforme et pour l’exécution de la première phase du projet, trois modules majeurs serviront d’ossature numérique à la plate-forme. Il s’agit du module « E-marchés-publics », pour la gestion électronique des requêtes adressées à la Direction des marchés publics, le module « E-learning », dont l’avantage est de permettre à tous les acteurs de se former sans se déplacer et enfin le module « Décisionnel », qui permettra de générer des tableaux de bord et de rédiger les rapports sur les opérations de passation de marchés publics.

Réduction des coûts et des délais

La réforme du processus de passation des marchés public fait partie des chantiers annoncés depuis plusieurs années par le gouvernement pour améliorer le climat des affaires dans le pays. En plus de s’appuyer sur des compétences locales, un signal fort aux jeunes entrepreneurs ivoiriens, la Côte d’Ivoire entend ainsi renforcer l’utilisation des TIC en matière de gouvernance notamment dans l’administration publique.

La dématérialisation des marchés publics a été initialement prévue en début d’année. Selon le porte-parole du gouvernement ivoirien, la réforme va se traduire dans un premier temps par une réduction du délai de passation des marchés avec un objectif de 88 jours alors qu’il est actuellement de 120 à 130 jours. En 2013, les délais étaient de 320 jours en moyenne ce qui pénalise lourdement le secteur privé notamment le entreprises bénéficiant des marchés de l’Etat en plus de l’impact sur le délai de réalisation des prestations commandées.

Administration digitale

La digitalisation des procédures de passation des marchés publics vient compléter l’offre du gouvernement ivoirien en matière de gouvernance électronique. Il y a quelques jours, le pays a en effet lancé  sa plateforme électronique  permettant d’effectuer toutes les procédures douanières en ligne à travers un module, « e-paiement », également développe par une start-up locale. Le module qui a été mis en service dans le cadre de la dématérialisation des procédures au niveau du Guichet unique du commerce extérieur (GUCE).permet ainsi de faire les déclarations en douane et d’effectuer les règlements en ligne et cela dès le 1er août prochain. Plusieurs banques se sont associées à la réalisation du projet.

En avril dernier, le gouvernement ivoirien a également lancé la digitalisation de son système fiscal à travers la création d’un portail officiel, e-impot.gouv qui est pour l’heure réservé pour les grandes entreprises.  A terme l’objectif est de permettre à tous les contribuables d’effectuer  leurs déclarations d’impôts en ligne.

Le gouvernement ivoirien maintien donc la dynamique de transformation digitale de son administration à travers un basculement des procédures vers le tout numérique, un chantier stratégique pour la première économie de l’UEMOA qui entend ainsi améliorer sensiblement son rang dans les prochaines éditions du classement Doing Business sur l’environnement des affaires.

Source: afrique.latribune.fr

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…