Partager ce Post

Economie & Finance

Côte d’Ivoire – Ghana : Les géants du Cacao s’organisent pour influencer le marché

Côte d’Ivoire – Ghana : Les géants du Cacao s’organisent pour influencer le marché

Le président du Ghana Nana Akufo-Addo était en Côte d’Ivoire pour une visite officielle de 3 jours. Avec son ami et homologue ivoirien Alassane Ouattara, ils ont annoncé, vendredi, une mise en place d’un accord de partenariat stratégique qui permettra de couvrir plusieurs domaines, dont le Cacao.

Cacao, la Côte d’Ivoire et le Ghana s’allient pour contrôler le prix

Le paysan africain est certes producteur de Cacao, il ne participe pas pour autant aux décisions sur les prix auxquels seront achetées ses fèves. C’est à cette anomalie que veulent mettre fin les présidents ivoirien et ghanéen, qui ont planché sur le sujet lors de leur rencontre ces dernières heures à Abidjan. Le Président ivoirien a trouvé « totalement injuste » que les fournisseurs des 2/3 du cacao mondial « dépendent des fluctuations extérieures ».

Il faut savoir que la Côte d’Ivoire et le Ghana sont les deux premiers pays producteurs de la fève au monde. Le prix de ce produit vient de chuter à 40% de sa valeur sur les marchés en moins d’une année. Selon les analystes, celui-ci ne devrait pas remonter avant la fin 2017. La conséquence pour le planteur ivoirien est que le prix de vente de son cacao est passé de 1100 FCFA à 700FCFA.

La Côte d’Ivoire qui produit à elle seule 40% de la demande mondiale de Cacao, loin devant le Ghana avec ses 20%, a décidé de s’organiser avec ce deuxième producteur mondial pour contrôler le prix de ce produit qui se décide aujourd’hui encore à la Bourse de Londres.

Pour la petite histoire, c’est le fabricant de voitures, télévision, téléphone ou congélateurs qui fixe son prix de vente, pas l’acheteur. Dans le cas du cacao, c’est tout l’inverse. Une injustice qui ne permet pas aux producteurs africains de moderniser la culture du Cacao.

Que peuvent réellement Abidjan et Accra contre les multinationales

Le Conseil Café Cacao (CCC) et le Cocoa Board qui se sont rapproché ces dernières semaines veulent rendre commune leur approche pour mieux intervenir dans le processus de fixation du prix d’achat de la tonne de Cacao sur les marchés internationaux.

La directrice du CCC, l’ivoirienne Massandjé Touré-Litsé a déclaré à ce propos : «Nous avons déjà commencé avec le Ghana à réfléchir à des stratégies pour maintenir les prix à un niveau qui nous permette de rémunérer correctement les producteurs.»

Reste à connaitre la place que vont concéder à la Côte d’Ivoire et au Ghana les multinationales qui se goinfrent insolemment sur le dos des paysans africains grâce à l’ordre actuel des choses.

Source : http://www.afrique-sur7.fr/54466/cote-divoire-ghana-les-geants-du-cacao-sorganisent-pour-influencer-le-marche/

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…