Partager ce Post

Communiqués / StartUp & Business

Mia Kosmetics en quête de commerciaux au Cameroun et en Côte d’Ivoire

Mia Kosmetics en quête de commerciaux au Cameroun et en Côte d’Ivoire

Fondée en 2014, la marque Mia Kosmetics développe une gamme de produits de beauté appelée Hydrane. Kelly Kamen, sa fondatrice, s’apprête à recruter de nouveaux commerciaux afin d’élargir son réseau de distribution au-delà du Cameroun.

« Proposer des produits fins pour sortir du carcan de la dépigmentation et des produits éclaircissants ». Voilà l’ambition de Kelly Kamen, fondatrice de Mia Kosmetics au Cameroun. Cosmétologue de formation et ancienne consultante en formulation de produits cosmétiques pour plusieurs marques telles que L’Oréal et Topicrem, Kelly Kamen veut faire de Made In Africa Kosmectics une marque ambassadrice de toutes les beautés. Ses produits, notamment sa gamme Hydrane, sont développés avec des actifs issus de la biodiversité des régions d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Australe. Ils sont commercialisés depuis 2016 dans la plupart des pharmacies et supermarchés de Yaoundé et Douala. Mais l’entrepreneure veut désormais aller plus loin : « Maintenant qu’on nous connaît, la demande se fait ressentir et on va développer une gamme élargie », confie l’entrepreneure.

De Douala à Abidjan

Mia Kosmetics entend trouver des distributeurs en Côte d’Ivoire, mais aussi au Gabon et au Congo Brazzaville.

C’est dans ce contexte que Kelly Kamen et ses collaborateurs souhaitent poursuivre leur campagne de recrutement entamée depuis un mois. D’ici septembre prochain, ils souhaitent recruter un personne à Douala, une autre à Yaoundé et plusieurs profils en Côte d’Ivoire, au Gabon et au Congo Brazzaville pour développer un réseau local de distributeurs.

« On cherche des personnes de terrain, des hôtesses de vente, des dermo-conseillères, des délégués de terrain et des commerciaux qui vont prospecter tous les points de vente. Aujourd’hui, on a la chance de travailler avec Carrefour et le groupe CFAO à Douala. La collaboration se passe bien. Notre ambition pour 2019 serait d’intégrer leurs deux supermarchés d’Abidjan et à travers cela nous implanter en Côte d’Ivoire. Cette année, on devrait parvenir à être présent dans près de 300 points de vente », détaille Kelly Kamen.

Connaître le terrain

C’est un travail de fourmis pour des personnes qui connaissent le terrain et le réseau en place

Les commerciaux, embauchés en contrat à durée déterminée (CDD) avec une période d’essai d’un mois, auront des objectifs mensuels à réaliser. Ces derniers doivent avoir une première expérience significative en tant que délégués pharmaceutiques. « C’est un travail de fourmis pour des personnes qui connaissent le terrain et le réseau sur place. Ce n’est pas un métier facile. Nous travaillons quand même sous une moyenne de 28 degrés. Il faut énormément marcher, rencontrer beaucoup d’interlocuteurs. On cherche des personnes assez matures, âgés entre 28 et 35 ans », précise Kelly Kamen. Bien ancré dans le créneau de la dermo-cosmétique, Mia Kosmetics voit grand. D’ici trois ans, elle souhaite avoir intégré les parfumeries de luxe.

Source: http://www.jeuneafrique.com/emploi-formation/544328/mia-kosmetics-en-quete-de-commerciaux-au-cameroun-et-en-cote-divoire

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…